Brin d'humeur

Penseés, textes, poèsies au gré de mon humeur

14 septembre 2006

Entre gris clair et gris foncé

do_et_max_copie

Elle a lu des pages blanches

Elle a écouté chanter le vent

Elle a vu des ombres qui dansent

Cœurs dans les nuages blancs

Puis,

Elle a soufflé sur les tas de cendres

Elle a creusé le bois d’Ebène

Elle a pleuré sans qu’on l’entende

Tout ça n’en valait pas la peine

Alors,

Elle a baissé ses paupières humides

Elle a imploré le ciel

Elle a cherché un lien solide

Qui lui ramène le soleil

Enfin,

Elle a levé le voile qui sèche le cœur

Elle a parlé aux anges de la nuit

Elle a ouvert les yeux, sans pleurs

Pour un amour à l’infini

Merci mon Ange de m’avoir délivré des maux

Posté par dailleurs à 17:35 - Poèsies - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire